Blagodariov - Quand je pense aux Brigandes (version acoustique)

Vues: 1015

0

Blagodariov

De: Blagodariov

Date d'envoi: 01/21/2019

Etiquettes: parodie    brassens  

Sur l'air de "Fernande" par Georges Brassens : http://www.deezer.com/track/2305235 - Cette chanson est dédicacée à toutes les filles du mouvement nationaliste français. Oui, toutes les trois. - - "- Oui, allô ? - Ouais, salut Blago ! On fait un truc ce soir avec les potes, tu veux venir ? - Ouais, carrément ! C'est quoi le programme ? - Ben, on va coller des affiches, puis boire des grosses bières. - Ah, ouais, génial ! Et y'aura des gonzesses ? - (...) Des... D... Des, des quoi ? - (...) Je... Euh... N... Non, c'est... C'est bon, je... J'arrive." - Lutter contre le franc-maçon Le Juif, la négritude Serait une moindre lassitude S'il n'y avait pas que des garçons ! - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas ! - Dans la lutte insurrectionnelle Qu'on mène à domicile Il est parfois bien difficile D'étancher ses ardeurs charnelles ! - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas ! - Le brave intello pantouflard Qui lit dans sa caverne "Révolte contre le monde moderne" Susurre d'un air vicelard : - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas ! - Après ses huit bières du soir Comme il est un peu triste Chante ainsi le nationaliste Du fond de sa cité-dortoir : - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas ! - Un jour que j'étais retenu Chez messieurs les gendarmes J'entendis ému jusqu'aux larmes Chanter d'une voix les lardus : - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas ! - Et je vais mettre un point final À ce triste inventaire En suppliant les paritaires D'infiltrer le Front National ! - Quand je pense aux Brigandes Je bande, je bande Quand je pense à Virginie Je bande aussi Une beurette en tchador Mon Dieu je bande encore Mais devant Renaud Camus Là, je ne bande plus Les féminins appas Ça ne se remplace pas !

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

0 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo