Blagodariov - Mai 68

Vues: 383

0

Blagodariov

De: Blagodariov

Date d'envoi: 01/21/2019

Etiquettes: parodie    brassens  

Sur l'air de "La Guerre de 14-18" de Georges Brassens : http://www.deezer.com/track/90649409 - Dédicacé aux combattants de la Grande Guerre, et sans rancune, Grand Georges ! - - Depuis que Marx écrit l'Histoire, Depuis qu'on le glose à coeur joie, Parmi tous les rêves du Grand Soir, Si j'étais tenu de faire un choix, Par respect pour ma vieille mère, Je déclarerais tout de suite : Moi, les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit, Moi, les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit ! - Ne croyez point que je méprise Les nobles héros de jadis, Ennemis des rois et de l'Église De Mil Sept Cent Quatre-vingt-dix Danton, Saint-Just et Robespierre, Vos beaux exploits tiennent du mythe Mais les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit, Mais les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit ! - De l'autre côté des Carpathes, On a fait du très bon boulot Et la bolchevique vulgate A bien fait rêver le prolo J'honore les hommes de fer De la vieille garde moscovite Mais les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit, Moi, les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit ! - Bien sûr la révolte des tantes Ne m'a pas tout à fait déçu, Je salue leur lutte éprouvante Pour pouvoir se grimper dessus D'aucuns pourraient se satisfaire Du mariage des sodomites Mais les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit, Moi, les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit ! - Oui, je célèbre avec emphase La femme du vieil Agamemnon Du mâle faisons table rase, Son avenir est la guenon Je reconnais comme mes frères Ceux qui se font couper la bite Mais les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit, Moi, les gauchos que je préfère, Ce sont ceux de Mai Soixante-huit ! - Bien installé dans ses coulisses, Marx va sûrement à l'occasion Inciter de jeunes milices À de prochaines révolutions En attendant la nouvelle ère, Je proclame avec Cohn-Bendit : Celle qui a su me stupéfaire, C'est celle de Mai Soixante-huit, Celle que j'aurais bien voulu faire, C'est celle de Mai Soixante-huit !

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

0 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo