Theorie de la terre plus grande - rediffusion fevrier 2018 Rachel Fortun

Vues: 61468

0

Libre

De: Libre

Date d'envoi: 12/12/2022

Etiquettes: terre   medium   voyance   hypnose   mystere   etrange   antarctique  

Theorie de la terre plus grande - rediffusion fevrier 2018 Rachel Fortun

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

1 Nombre de commentaires

to post comments.

JNOGUES 06/08/2023 Répondre Signaler un abus

C'est du délire d'asile de fous. Quel dommage ! avec son air tristounet de femme gentille pas vilaine du tout, , au premier abord, elle trompe son monde, mais le masque tombe vite : encore une dingue complètement introvertie, ignorante, vulnérable à n'importe quel charlatanisme, quelle pitié ! Elle s'autosuggestionne, fait semblant de croire à des choses déjantées à bloc, parce qu'elle n'a rien dans la tête, à part son petit univers personnel schizophrène qui l'enferme à jamais dans elle-même.

Mais le pire n'est pas là : le pire, c'est que si ce genre de femmes qui se plaisent dans leur univers absurde à la Ubu proposait une conférence dans les villages français de 2023, on peut être certain qu'elle aurait bien plus de succès que si un vrai savant venait exposer avec honnêteté ce qu'on sait du système solaire, avec de nombreuses preuves variées à l'appui, photographiques et explicatives.

Le vrai problème, c'est comment et pourquoi notre patrie est devenue ÇA. Il est faux d'attribuer ce désastre à 230 ans de république maçonnique. Il y a eu beaucoup d'honnêteté et de sincérité dans ce 19 ième siècle injustement présenté comme un siècle de cruauté et d'égoïsme social sans espoir. Les hussards noirs voulaient ardemment libérer les hommes des croyances obscurantistes et les promouvoir par une instruction publique digne de ce nom, soucieuse d'être la meilleure. L'Astronomie Populaire de Camille Flammarion allait dans le bon sens et avec le recul, son succès franc et massif auprès des masses populaires plaide en sa faveur, malgré les nombreuses réflexions anticléricales de l'auteur dont cet ouvrage est parsemé. Mais cet anticléricalismme populaire n'était nullement une pulsion de mort, une ode à la décadence impitoyable qui nous supplicie en ce moment. Au delà des excès indubitables des antichrétiens de l'époque, il s'est même produit une sorte d'émulation entre croyants et incroyants libertaires, les uns et les autres poursuivant en fin de compte le même but d'amélioration de l'humanité. Cette émulation a entraîné une vraie vague de respect mutuels entre adversaires. On a pu voir, jusqu'aux années 1940-1960, des Instituts catholiques organiser, là où c'était possible, des enseignements scientifiques de qualité. Un vestige de cette époque est par exemple Sainte Ginette, qui continue aujourd'hui encore à envoyer à Polytechnique des rangs serrés de ses taupins. Et que dire de la devise de Polytechnique, qui mettait en fait tout le monde d'accord:

"Pour la Patrie, la Science et la Gloire".


En 1900 encore au monde, un savant sur deux vivait à Paris. (aujourd'hui c'est un sur 200). En fait rien n'était compromis, malgré la terrible tuerie de 14-18. La meilleure preuve en est l'incroyable sursaut démographique, industriel et scientifique de la France de la Quatrième République.

La vérité, c'est qu'il s'est produit au tournant des années 1960 un tournant silencieux mais majeur, bien plus grave que la révolution de 1789-1800. La vraie cassure s'st produite là, infiniment plus grave que toutes nos épreuves entre 1793 et 1960. D'autant plus grave qu'elle était souterraine, sournoise, invisible, pire qu'un vrai cancer social. Les premières contestations de fond de l'épopée scientifique datent de cette époque et non d'avant 1960. Le plan fatal a été décidé là, avec un mot d'ordre : patience illimitée, et ne jamais reculer, démolir ce bel édifice de l'instruction publique méritocratique, enfant de ces joutes du 19ième siècle, briser une fois pour toutes le moral et l'optimisme des français redevenant insolemment prospères ! qui se souvient de L'Institut de futurologie US d' Hermann Kahn, qui prévoyait en 1971 l'accession de la France, au tournant des années 2000, à la première place mondiale, devant le Japon, dans la course au progrès scientifique et technique, donc en même temps la course à l'augmentation de l'espérance de vie et la continuation de la méritocratie qui fonctionnait si bien.

Je ne peux pas éterniser le présent texte, mais oui, je sais que j'ai raison , la vraie cassure date bien de 1960 et elle n'a pas été involontaire, elle a produit son fruit lentement mûri en 60 ans, ce fruit maudit de cette décision secrète.

Les grands chefs inconnus qui ont présidé à cette destruction de notre pays ont procédé méthodiquement, par petites touches imperceptibles, et leur réussite est éclatante : ils ont obtenu ce que ni 1870-71, ni 14-18, ni 39-45 n'avaient jamais réussi à obtenir : la destruction de la nation France, la démoralisation totale du peuple français, la descente aux enfers du niveau de vie, la haine du travail et du progrès, la soumission veule aux forces maléfiques qui dominent l'Occident en ce moment.

Songeons-y, ils ont réussi cela sans guerre ouverte, sans soldats bien entraînés et bien équipés en armes et en beaux uniformes, ils ont réussi ce que Hitler n'a pas pu obtenir de nous avec ses 8 millions de soldats allemands (la plus formidable armée qu'on ait jamais vue au monde). Ils ont été plus forts que les nazis dans la volonté d'en finir avec notre patrie. Leurs armes ont été l'égalitarisme imbécile, l'encouragement à la jalousie de tous envers tous, le culte de la paresse, la maîtrise et la soumission totale de tous les médias, la disparition progressive de toutes les libertés conquises depuis la mort de Louis XIV , (comme par exemple, pour n'en citer qu'une des plus graves, la véritable légitime défense), l'infiltration continuelle de leurs fidèles dans tous les rouages de la société, la dissolution systématique des moeurs, jusqu'à l'explosion mortelle de la pédophilie. A défaut de nous relever en moins de 50 ans (tâche surhumaine sans doute impossible), il serait peut-être important de comprendre en profondeur comment on en est arrivés là. Cette pauvre femme déjantée et à l'esprit broyé est un exemple parfait de ce que ces grands chefs ont réussi.