Tests de la toxicite des vaccins sur la population - explications

Vues: 45452

0

Frunkp

De: Frunkp

Date d'envoi: 01/01/2022

Etiquettes: vaccins   toxicite  

Tests de la toxicite des vaccins

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

1 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

JNOGUES 01/05/2022 Répondre Signaler un abus

Cette vidéo est le fruit d'un travail de romain.
Elle entremêle plusieurs aspects de la distribution des doses de vaccins pour injection aux peuples. Une étude fine est menée pour comprendre les modes de distribution.

PARTIE UN : DONNEES SUR LA TOXICITE DES DOSES

Il en ressort deux constantes simples :

1) les doses de vaccins injectées ne sont pas équivalentes entre elles. Certaines doses sont inoffensives, d'autres sont hautement toxiques, susceptibles d'entraîner des effets secondaires dramatiques allant jusqu'au décès des personnes injectées.

2) la toxicité ou la non-toxicité des doses dépend essentiellement de leurs LOTS.

Au début il est fait état de plus de 28300 LOTS distribués.
D'après ce qu'on peut déduire de ce cours magistral, un lot devrait contenir suivant les cas entre 500 et quelques milliers de doses ; de sorte que la tranche de temps étudiée a concerné une campagne de millions, voire de dizaines de millions d'injections.

Des chiffres sont donnés linéairement, qui sont ensuite rassemblés pour donner de grandes constantes de synthèse, par exemple celle-ci :

Lors de cette première campagne d'injections, en moyenne il a été distribué une dose hautement toxique pour 200 doses inoffensives.

Des chiffres sont avancés pour préciser ''hautement toxique'': une dose toxique serait en moyenne 2000 fois plus toxique qu'une dose inoffensive.

Ici s'arrête la partie 1 de ce message, dans laquelle je simplifie à l'extrême les données principales qu'on déduit de ce travail.

PARTIE DEUX : QUESTIONS ET REFLEXIONS

1) le plus affolant de l'affaire est :

LES DOSES SONT DIVISEES EN DEUX : INOFFENSIVES ET TRES TOXIQUES, et LEUR DISTRIBUTION POUR LES INJECTIONS N'EST PAS UN PRODUIT DU HASARD.


2) On déduit de 1) que LES VENDEURS DES VACCINS SAVENT QUELLES DOSES SONT TOXIQUES ET QUELLES DOSES SONT INOFFENSIVES, ET C'EST EN CONNAISSANCE DE CAUSE QU'ILS LES DISTRIBUENT, NULLEMENT AU HASARD MAIS SELON DES CRITERES QUI NE SONT PAS PRECISES, PARCE QUE L'AUTEUR DU TRAVAIL LES IGNORE, ce que je ne lui reproche pas, bien au contraire (car ce mutisme devant l'inconnu démontre son honnêteté).

Ici je dois m'étendre sur ces révélations, car les conséquences sont immenses :

IL FAUT DONC DETERMINER QUI, DANS LE PROCESSUS DE DISTRIBUTION DES DOSES POUR INJECTION, SAVAIT QUELS LOTS ÉTAIENT HAUTEMENT TOXIQUES ET QUELS LOTS ETAIENT INOFFENSIFS.

Car cette connaissance fait de ces responsables des ASSASSINS. LA réaction normale d'un homme honnête est, connaissant les doses hautement toxiques, de les ECARTER de la distribuytion, or là il y a eu des gens qui savaient et qui ont distribué quand même.

Prenons le cas de la France par exemple : quand Pfizer distribue des lots formés exclusivement des doses 2000 fois plus toxiques que la normale, est-il concevable qu'il n'en informe pas les clients français ? Est-il concevable que le client français n'ait jamais su qu'il y avait des lots mortels et des lots inoffensifs ? non, ce n'est pas concevable car sinon, cela impliquerait une incompétence et une inconséquence criminelles de la part des autorités françaises qui ont distribué les lots. Une telle incompétence devrait logiquement conduire ces responsables ignares devant les tribunaux.

Mais si donc, comme c'est hautement probable, certains hauts personnages savaient cette distinction entre lots 2000 fois plus toxiques que la normale et lots inoffensifs, ces personnes doivent être rapidement identifiées et passer en justice pour répondre de leur décision de laisser distribuer les lots toxiques ! et quand on considère les vrais nombre des décès et des estropiés à vie produits par ces lots toxiques, l'accusation ne pourra que dénoncer un crime d'ASSASSINAT DELIBERÉ.

Cette vidéo me rappelle une info passée inaperçue au début de l'année 2021, quand les vaccinations commençaient à prendre de l'ampleur.
Il a été rapporté que les responsables d'un ''vaccinodrome'', quelque part en France, ont reçu l'ordre, ''venu d'en haut'' de vider les fioles (au nombre de 500) et d'en remplacer le contenu par du sérum physiologique, un produit absolument neutre dont l'injection est sans danger. Je me souviens que les responsables de ce vaccinodrome étaient des POMPIERS.

Cette info déjà ancienne corrobore pile poil l'auteur de la présente vidéo et tend à penser qu'il y avait en effet en France des responsables au courant des lots à doses hautement toxiques.
Dès lors on peut tout imaginer : on a très bien pu diriger des doses où on voulait euthanasier des gens, selon les préconisations bien connues de Jacques ATTALI pour résoudre le pb de retraites ; et diriger des doses inoffensives là où on voulait épargner des personnes importantes aux yeux des pouvoirs publics. Par exemple, on a très bien pu faire taire l'Armée et la Police en leur promettant des doses inoffensives. Et inversement, on a pu diriger des lots toxiques vers des EHPAD, pour suivre les conseils Jacques ATTALI.

Pour terminer, cette vidéo explique à la perfection l'acharnement à faire se vacciner les personnes âgées, car elles sont bel et bien le coeur de cible des personnes qu'on souhaite ardemment voir quitter ce bas-monde le plus vite possible. De leurs voix cauteleuses, les médecins de plateau vous expliquent sans rire que les personnes âgées sont ''fragiles'', donc doivent être vaccinées en priorité. Or cela est archifaux. Bien au contraire, les personnes âges, dont un grand nombre vivent sans médication perpétuelle et se portent très bien , sont encore là parce que leur système immunitaire était largement meilleur que la moyenne : ce sont les personnes fragiles qui meurent jeunes ! Ces voix cauteleuses sont donc celles d'une hypocrisie abjecte : ce sont les voix de l'eugénisme, entendu au sens nazi du mot.
Voici pourquoi mon raisonnement est le bon : il existe environ 350 maladies infectieuses très graves connues, mais en tout et pour tout on n'a de vaccins que pour 21 d'entre elles, en comptant le très médiocre BCG, ce qui démontre bien que le vaccin n'est pas la solution si on veut survivre longtemps ! ceux et celles qui vivent à des âges avancés on donc survécu à ces 330 grandes maladies non vaccinables ! et comme ce n'est pas lesvaccins qui les ont protégées c'est leur excellent système immunitaire, leur hygiène perso, leur l'hygiène alimentaire, leur hygiène sexuelle, leur bon niveau de vie et d'instruction qui les ont protégées des drogues et autres leurres mortels, les antibiotiques qui les ont fait survivre aux accidents (ex: fractures ouvertes), etc.

Dernière remarque, LAST BUT NOT LEAST : cette vidéo explique aussi cette tactique des multiples variants qui se traduisent en ''vagues'', par d'incessantes injections de rappel ! certains médecins de plateau expliquent qu'il va falloir s'y habituer à vie......En ciblant les bénéficiaires des doses hautement toxiques, on peut ainsi les envoyer ad patres de façon indolore, conforme au principe de la grenouille dans l'eau tiède qu'on chauffe très lentement. Supposons que d'ici 2025 on ait réussi à imposer 20 doses à chaque ''vacciné'' q'uon souhaite euthanasier par des doses toxiques. A chaque coup il joue à la roulette russe pour une chance sur deux cents.
Mais en 2025, à la 20 ième dose, il jouera à une chance sur 20 (calcul inexact mais assez approximatif) ce qui fera un joli paquet de morts supplémentaires puisque les estropiés n'ont que 2 ou 3 ans d'espérance de vie.Il y a de grandes chances que ce soit là le calcul des mondialistes extrémistes qui veulent réduire de 95 % la population de la planète. Effectivement après quelques décennies de ce régime, faites le calcul, ils y arriveront sans que les grenouilles aient jamais rien senti !