Blagodariov - La Java des voiles islamiques

Vues: 563

0

Blagodariov

De: Blagodariov

Date d'envoi: 01/21/2019

Etiquettes: parodie    vian    boris vian  

Sur l'air de "La Java des bombes atomiques" de Boris Vian : http://www.deezer.com/track/3065822 - Cette chanson est dédiée à Jean CABUT, Georges WOLINSKI et Stéphane CHARBONNIER pour leurs faits de résistance contre l'islamisation de la terre de Clovis et de Jeanne d'Arc. Honneur aux braves ! - - Mon oncle, un apprenti tailleur Cousait en amateur Des voiles islamiques Sans être Dior ou Givenchy C'était un vrai génie Dans son arrière-boutique Il s'enfermait toute la journée Au fond de son atelier Dans un profond silence Et le soir il rentrait chez nous Et nous mettait en transe En nous racontant tout : - " Pour fabriquer une burqa Mes enfants croyez-moi C'est vraiment que de la tarte La question de la grille antérieure Se résout en un quart d'heure C'est de celles qu'on écarte Pour habiller toutes ces grosses vaches Il suffit d'une bâche Mais une chose me tourmente C'est que celles de ma fabrication Sont d'une coloration Parfaitement transparente ! - Y'a quelque chose qui cloche là-dedans J'y retourne immédiatement ! " - Il a bossé pendant des jours Tâchant avec amour D'améliorer le modèle Quand il déjeunait avec nous Il avalait d'un coup Ses tranches de mortadelle Puis retournait en catastrophe Au milieu de ses étoffes Sans plus jamais sourire Et pis un soir pendant le repas V'là Tonton qui soupire Et qui s'écrie comme ça : - "À mesure que je deviens vieux Je m'en aperçois mieux J'ai le cerveau qui flanche Soyons sérieux disons le mot Pour nipper ces chameaux Je m'y prends comme un manche Voilà des mois et des années Que je veux enrubanner Ces femmes dans la pénombre Et je ne me suis pas rendu compte Que tous ces mastodontes Ont déjà la peau sombre ! - Y'a quelque chose qui cloche là-dedans J'y retourne immédiatement ! " - Sachant proche le résultat Les grands ayatollahs Lui ont rendu visite Il les reçut et leur montra Des robes en gros drap À l'allure insolite Eux, méfiants, s'en sont approchés Pour les examiner S'en couvrant le visage Et quand ils se sont étouffés De tous ces personnages Pas un n'a réchappé ! - Tonton, devant ce résultat Ne se dégonfla pas Et enterra les crouilles Au tribunal on l'a traîné Et devant les jurés Le voilà qui bafouille : " Messieurs, c'est un hasard affreux Mais je jure devant Dieu Qu'en mon âme et conscience En supprimant tous ces barbus Je suis bien convaincu D'avoir servi la France ! " - Mais on ne l'écouta pas On appela la LICRA Puis on le lapida - Et le pays tout repentant Devint immédiatement Califat musulman !

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

0 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo