France - Marine a t-elle gagne les elections 2022

Vues: 48767

1

Trust

De: Trust

Date d'envoi: 05/20/2022

Etiquettes: elections   politique   fraude  

France - Marine a t-elle gagne les elections 2022

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

2 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

columeau 05/20/2022 Répondre Signaler un abus

DICTATURE EN PLACE

JNOGUES 05/22/2022 Répondre Signaler un abus

Voici la suite promise de mes commentaires, à l'intention de Renaissance Française et du cercle des amis de Frédéric Chaumont.

Je vais démontrer ici qu'il n'y a pas besoin de machine sophistiquée pour faire gagner le partenaire qu'on voudra dans une élection où s'affrontent un nombre fini quelconque de candidats. Mieux : on peut classer les candidats dans l'ordre qu'on voudra avec des manipulations élémentaires.

Commençons avec deux candidats C_1 et C_2. Voici les paramètres de l'élection honnête.

Il y a un certain nombre de bureaux de votes, désigné par N. On les classe dans un ordre quelconque fixé une fois pour toutes, en les nommant B_1,B_2,...., B_k,....., B_N. Dans chaque bureau de vote B_k (où k varie de 1 à N), le dépouillement donne des nombres w_k, s_{1,k} et s_{2,k}, où w_k désigne le nombre de blancs et nuls, s_{1,k} le nombre de suffrages recueilli par C_1, et s_{2,k)= le nombre de suffrages recueillis par C_2.

On calcule alors les sommes W=\sum_{k=1}^{k=N}w_k,
S_1=\sum_{k=1}^{k=N}s_{1,k} et S_2=\sum_{k=1}^{k=N}s_{2,k}.

W sera alors le nombre des blancs et nuls dans toute l'élection, S_1 sera le score final de C_1 (nombre total de suffrages recueillis par C_1) et
S_2 sera le score final de C_2. On note E= S_1+S_2 : c'est le nombre total de suffrages exprimés dans cette élection. Le nombre
V=W+E est le nombre total de votes, nuls ou blancs (mis dans un même sac) dans celte élection.

La loi française permet de détruire les bulletins glissés dans les enveloppes anonymes placées dans l'urne au terme d'un délai de 15 jours calendaires. La loi française prévoit que dans chaque bureau B_k de vote, on dresse un procès-verbal PV_k qui donne le nombre v_k de votants dans B_k, qui est v_k=w_k + s_{1,k} + s_{2,k} (c'est le nombre d'enveloppes glissées dans l'urne), et c'est aussi le nombre de signatures enregistrées dans un registre spécial où sont notés tous les inscrits dans ce bureau B_k. On notera i_k le nombre des inscrits dans B_k.

Chaque électeur votant dans B_k doit signer à, côté de son nom dans le registre des inscrits. Le nombre de signatures dans le registre de B_k, quand tout est bien exécuté, est donc le nombre v_k des votants. Le nombre I=\sum_{k=1}^{k=N}i_k est le nombre total des inscrits de cette élection.

Le président responsable du bureau B_k et les assesseurs, qui proviennent de tous les partis ou de nominations de plein droit, veillent à l'honnêteté du procès-verbal PV_k. En particulier, tous les paramètres w_k,i_k,s_{1,k}, s_{2,k}, e_k et v_k sont soigneusement notés dans ce PV_k, ainsi que e_k=s_{1,k}+s_{2,k} (nombre de suffrages exprimés dans B_k). Doit aussi être noté soigneusement le nombre abs_k des abstentions dans cette élection pour le bureau B_k. On a évidemment
abs_k=i_k-v_k. Le nombre total d'abstentions dans toute l'élection est alors noté Abs, et on a Abs=I-V

Le président vérifie le nombre v_k, qui doit être rigoureusement égal au nombre d'enveloppes glissées dans l'urne. On notera E le nombre total de suffrages exprimés dans toute l'élection, qui est E=\sum_{k=1}^{k=N}e_k.


Comme généralement un bureau de vote, quel qu'il soit, gère au maximum environ 1000 inscrits, on conçoit que les résultats de l'élection, au niveau de chaque bureau B_k, sont impossibles à falsifier.

Que deviennent les procès-verbaux ? depuis des lois récemment votées, ils sont centralisés à Paris, et aucune précision n'est donnée sur ce qu'on en fait.

Quels va-t-on communiquer au public ?

La grande presse publie les résultats commune par commune. Les communes où il n'y a qu'un bureau de vote sont celles d'au plus 1000 habitants. Elles drainent environ 7 millions d'inscrits, contre 48752339 inscrits pour l'élection du 24 avril 2022. Pour ces 7 millions d'inscrits, aucune fraude ne semble possible. Mais pour les 41752339 autres inscrits, on ne publie pas les résultats bureau de vote par bureau de vote, seulement les résultats commune par commune, il faut donc se fier aux procès-verbaux bureau de vote par bureau de vote. Mais puisque ces procès-verbaux sont centralisés à Paris, il suffit de changer des chiffres de ces PV pour tricher, ce qui est l'enfance de l'art. Notons ici que si la loi française obligeait à archiver durant au moins trois mois, pour chaque bureau de vote, les bulletins de vote ayant servi aux votants, toute fraude serait immédiatement repérable, car ON POURRAIT RECOMPTER A COUP SUR.

Mais comme la loi impose de détruire ces documents au bout de 15 jours, tout recomptage est impossible.


Voici donc la fraude la plus simple pour chaque bureau de vote si par exemple C_1 avait gagné l'élection traitée honnêtement (donc si on a trouvé S_1>S_2). Si on voulait faire gagner C_2, il suffirait, pour les bureaux de vote issus de communes ayant géré au moins deux bureaux de vote, de procéder comme il suit dans chaque procès-verbal de tout bureau B_k de ces communes-là, de procéder à l'opération suivante ; si s_{1,k}≤s_{2,k}, on ne change rien, et si s_{1,k}>s_{2,k}, on remplace s_{1,k} par s_{2,k} et s_{2,k} par s_{1,k}. Il y aura alors une très forte probabilité de faire gagner C_2 malgré l'invariance des paramètres des bureaux de vote uniques des communes d'au plus 1000 habitants. Les seuls paramètres qui vont alors changer seront S_1 et S_2. Mais les w_k, les e_k, les v_k et les i_k vont rester inchangés, donc aussi les nombres
W,E,V,I et Abs. Comme la loi, française permet de rendre impossible un recomptage rigoureux, il n'y aura pratiquement aucun moyen de déceler la fraude. Un président de bureau de vote qui aurait conservé une copie de son PV pourra aisément être corrompu ou, à défaut, être accusé d'erreur en ayant échangé deux nombres. La destruction des bulletins de vote après 15 jours est donc vraiment une invitation à la fraude. Commentb pourrait-on démontrer une interversion de deux chiffres, et rien que cela, dans un PV falsifié ?


Le nerf de la méthode de fraude est analogue avec un nombre quelconque de candidats. Par de simples permutations de chiffres dans chaque bureau de vote d'une commune à bureaux multiples, on peut obtenir pour ces candidats classement qu'on veut. La seule différence notable avec le cas de deux candidats est la lourdeur importante des notations,mais côté idée il n'y a quasiment rien de plus.

MA CONCLUSION :

Il faut renoncer à toute détection certaine DIRECTE d'une fraude.


Il faut revenir aux sources, c'est-à-dire les anomalies constatées par les téléspectateurs de France 2 la soirée du 24 avril 2022. Le pouvoir n'au aucuneraison,mégae de nous,refuser une informatoin COMPLETE sur la prétendue panne d'ordinateur. Il faut donc demander quelle panne, qui l'a repérée, comment s'est-elle produite,pourquoi, elle n'a affectée -que els voix de MLP, si ouiou, non la défaillance n'a été qu'humaine, etc, bref il faut une véritable enquête policière sur cette anomalie.

Plusieurs avocats se sont lancés dans cette voie et ont produit sur la Toile des éléments troublants : par exemple, l'Etat français s'étant défendu en demontrant qu'aucune manipulation de chiffres n'avauit pu avoir, lieu en France ces avocats ont produitd es documents qui démontrent que sles chiffres en, question ont voyagé quelques minutes aux USA où là, les chiffres ont été manipulés, ce qui permettait d'affirmer queeunc manipulation de chifres n'avait eu aen France sans mentir, tout en zappant les éventuelles manipulations de chiffres effectuées aux USA. Ces avocats ont d'autres arguments plutôt accablants à faire valoir. Je persiste à affirmer que ce n'est que par cette méthode qu'on parviendra à obtenir une preuve parfaite de la fraude du 24 avril 2022, si elle a réellement eu lieu. Ce qui n'empêchera pas d'en déduire a posteriori tout ce qu'on n'a pu prouver à 100 % directement.


P.S. Le 58 % obtenu pat Emmanuel Macron est un trompe-l'oeil. La réalité est beaucoup moins flatteuse,elle frise le scandale.

Voici,les chiffres définitifs officiels de cette élection présidentielle du 24 avril 2022 :

Nombre total d'inscrits : 48752339

Nombre total de votants : 35096478

Nombre total d'exprimés : 32057325

Blancs et nuls, nombre total : 3 039153

Nombre total d'abstentions : 16 695 014

Voix obtenues par Marine Le Pen : 13 288 686

Voix obtenues par Emmanuel Macron : 18 768 639

EN CONSEQUENCE :

Pourcentage d'Emmanuel Macron par rapport aux inscrits

18 768639 / 48 752 339 -------> 38,50 % par excès à 1/10000 près, soit à peu près 2,6 fois moins que les nombre des inscrits.

Pourcentage d'Emmanuel Macron par rapport aux votants :

18768639 / 35096478= 53,48 % par excès

Pourcentage d'Emmanuel Macron par rapport aux exprimés :

18768639 / 32057325=58,55 % par excès.

Pour finir, voici le chiffre qui traduit le mieux la réalité de l'amour des français pour leur actuel président. Ilexiste environ 7 millions de français capables en âge et capacité de voter, qui ne sont pas inscrits sur une liste électorale, la plupart par écoeurement de ce qu'est devenue notre ''démocratie''. Voici donc le pourcentage d'Emmanuel macron par rapport aux français adultes non sous tutelle et en capacité de voter :

18768639 / 55 752339 ------>33,67 % par excès. Soit en gros LE TIERS DES FRANCAIS. Deux français sur trois adultes et capables n'ont pas, voulu d'Emmanuel Macron.Comment peut-il se conduire en dictateur qui viole sans vergogne la Constitution ? (comme cette charte signée par les candidats qui souhaitent se présenter à la députation sous les couleurs de En Marche ; cette charte est gravement inconstitutionnelle.