Attentat à Paris : « On a vengé le prophète Mohammed ! On a tué Charlie Hebdo ! »

Vues: 3333

0

EvanC

De: EvanC

Date d'envoi: 10/15/2018

Etiquettes: Galerie  

🇫🇷 [05/01/2015] Attentat à Paris : « On a vengé le prophète Mohammed ! On a tué Charlie Hebdo ! » En 2006, l'hebdomadaire fait polémique en publiant douze caricatures de Mahomet. Il est attaqué en justice, notamment par l'Union des organisations islamiques de France et par la Ligue islamique mondiale. En 2011, après la parution d'un numéro spécial titré Charia Hebdo critiquant la victoire du parti islamiste Ennahdha en Tunisie, les menaces contre le journal satirique s'intensifient et ses locaux sont la cible d'un incendie criminel provoqué par un jet de cocktail Molotov. En janvier 2013, le journal publie un numéro hors série en deux parties, La Vie de Mahomet, dans lequel Charb raconte en bande dessinée la vie du prophète de l'islam. En 2013, Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA) publie sur le magazine en ligne Inspire une liste désignant onze personnalités occidentales « recherchées mortes ou vives pour crimes contre l'islam » parmi lesquelles figure Charb. Le 7 janvier 2015, au matin de la fusillade, le numéro 1 177 de Charlie Hebdo est publié avec, en une, une caricature signée Luz de Michel Houellebecq, dont le dernier roman Soumission, sorti le même jour, décrit la fiction d'une France musulmane. À l'intérieur, l'un des derniers dessins publiés de Charb, titré « Toujours pas d'attentats en France », montre un islamiste armé déclarant « Attendez ! On a jusqu'à la fin janvier pour présenter ses vœux… » Quelques minutes avant l'attaque, les comptes Twitter et Facebook de l'hebdomadaire publient, en guise de vœux du nouvel an de la rédaction, un dessin d'Honoré « l'une des futures victimes » qui représente Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'État islamique, souhaitant la bonne année en déclarant « Et surtout la santé ». La liberté d'expression en Islam n'existe pas. Déclaration des droits de l’homme en islam adoptée au Caire le 5 août 1990 : Art. 22 - a) Tout individu a le droit d'exprimer librement son opinion d'une manière non contraire aux principes de la Loi islamique. Art. 24 - Tous les droits et libertés énoncés dans ce document sont subordonnés aux dispositions de la Loi islamique. Coran : « Oui, ceux qui offensent (ou parlent méchamment) Allah et son messager, Allah les a maudits en ce monde et dans l’au-delà et il leur a préparé une punition dégradante » (Sourate 33, āya 57) Celui qui se moque d’une chose faisant partie de la religion, ou de la récompense d’Allah ou du châtiment est un mécréant, cela est prouvé par les versets : « Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes certes devenu mécréant après avoir cru. » (Sourate 9, āya 65-66)

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

0 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo