Dr Etienne de Harven - Le virus responsable du VIH n'a jamais été isolé.

Vues: 34167

0

boleau

De: boleau

Date d'envoi: 01/22/2023

Etiquettes: Mensonge d'état  

Dr Etienne de Harven - Le virus responsable du VIH n'a jamais été isolé...déjà! January 22nd, 2023 https://odysee.com/@christophevoisin.a:e/Dr-Etienne-de-Harven---Le-virus-responsable-du-VI-n'a-jamais-été-isolé...déjà!:e

Partager

Share

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Ajouter à

Vous devez vous pour ajouter des vidéos à vos listes de lecture.

Commentaires de la vidéo

1 Nombre de commentaires

or Register to post comments.

Raven 01/23/2023 Répondre Signaler un abus

Et ça fait des années que je le dis, basé sur les explications du professeur Duesberg, le plus grand virologue de la planète. Cherchez un peu...

Les principales causes de l'effondrement immunitaire sont dans l'ordre : les drogues, la malnutrition/famine, la surmédication, l'alcoolisme. Pas besoin de virus pour détruire le système immunitaire.
Et en cas de SIDA, de nombreux virus de toutes sortes grouillent dans le corps, ce qui augmente la charge virale dans le corps, bien évidemment.

Mon oncle était médecin militaire travaillant en Afrique pour la coopération. Il n'avait que 2 ou 3 sidéens à l'hôpital mais des dizaines de tuberculeux, la plus grande tueuse de l'humanité. Or un sidéen a le même aspect physique qu'un tubar. Et la tuberculose revient...

On a accusé au début les homosexuels de propager le sida, mais en fait ils développaient un cancer, le sarcome de Kaposi non pas à cause du virus, mais à cause d'une drogue, les poppers, dont ils sont friands car cette drogue dilate l'anus. Rien à voir avec un virus.
Il y a des soi-disant sidéens qui arrêtent leur médication dangereuse, se refond une santé en arrêtant les drogues et en ayant une meilleure hygiène de vie et alimentaire, et ils sont toujours vivants et en bonne santé. Ils sont raconté leur vie dans des livres, hommes et femmes.

Dès que quelqu'un a une infection grave, on parle de sida. Dès que quelqu'un a une grippe ou un rhume maintenant, on parle de covid.
Même supercherie !