Non, non, non rien a changé (enfin presque)

De Pierre | October 25, 2020

2265 vues.

1971, il y avait les Poppys, nous l’étions tous, et puis il y a eu Giscard avec Chirac, Chirac avec le regroupement familial, et ensuite le Guillotineur d’Alger, François Mitterrand et les mosquées, et Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron, et puis « tout à continuer », tout, tout, tout à continuer à merder et à s’islamiser. Une époque où l’obésité enfantine, entre autres, était absente. Point d’histoire : François Mitterrand, l’un des modèles du raciste Jean-Luc Mélenchon, est surnommé le « Guillotineur d’Alger », car, alors qu’il était ministre de la Justice sous le gouvernement de Guy Mollet en 1956, il refusera 32 demandes de grâce de condamnés à mort, en acceptera 8, et il y aura 45 guillotinés. Citons la grâce refusée à Abdelkader Ferradj, dont le seul crime a été de mettre le feu à une meule de foin. En regardant le Poppys, on se dit qu’à partir de Giscard, nos politiciens ont livré la France aux monarchies pétrolières islamiques et à l’immigration musulmane. On se dit cela, et le résultat n’est pas beau à voir : « Oui, oui, tout a changé, et pas en bien ».

Etiquettes: Poppys

Commentaires Intégrée

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Commentaires de la vidéo

to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo

Vidéos récemment ajoutées