Ce salopard de Bigard

De Pierre | September 14, 2020

1804 vues.

Nous ne connaissons pas personnellement Jérôme Rodrigues et si nous apprécions certaines de ses prises de position, nous n’apprécions pas sa complaisance avec le milieu de la France Islamiste du raciste anti « blond aux yeux bleus » de Jean-Luc Mélenchon. Toujours est-il que cet homme a été mutilé pour l’exemple en direct à la télévision (en Chine ils exécutaient publiquement les condamnés à mort). Il a été éborgné par un fonctionnaire néonazi qui voulait sans doute sa mort. Il a été énucléé par un tueur, qui selon plusieurs informations qui nous sont parvenues, aurait agi sur un ordre direct de l’Éborgneur en chef des Gilets Jaunes, l’Exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron. Cet ordre aurait relayé par le René Bousquet de La REM (René Bousquet était Secrétaire général de la police pro hitlérienne du gouvernement de Vichy), Christophe Castaner, à l’époque ministre de l’Intérieur et chef suprême des escadrons éborgneurs et coupeurs de main au service de l’État et des fonctionnaires français. Alors, qu’en réponse à un tweet provocateur de la part du principal syndicat des fonctionnaires éborgneurs et coupeurs de main, ce rescapé de la répression sanguinaire orchestrée par l’Eborgneur en chef des Gilets Jaune place le mot « nazi », n’est vraiment pas choquant. Toutefois, cela a « choqué » le comique Bigard qui avait réussi à faire d’un fonds de commerce son soutien hautement intéressé aux Gilets Jaunes. Après avoir lynché médiatiquement Jérôme Rodrigues et déclaré qu’il ne participerait pas à la manifestation à Paris du 12 septembre, 2020 parce qu’il est un ami de la police, il décida de rendre visite à des manifestants place de la Bourse, sans oublier d’annoncer son spectacle du soir, mal lui en pris.

Etiquettes: Bigard - Jérôme Rodrigues

Commentaires Intégrée

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Commentaires de la vidéo

to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo