« Leur faire croire que c’était un produit dangereux alors que c’était un produit qui pouvait les sauver à 95 % »

De Pierre | September 14, 2020

1925 vues.

Cette phrase est prononcée par le professeur Christian Perronne, à qui il faudra tresser des couronnes, elle est extraite de la bande annonce du film « Hold-up », fruit d’un projet porté par « Ulule ». À regarder après avoir fait 1 heure de Yoga et s’être mis à la méditation transcendantale afin d’oublier : - que nous nous sommes laissés séquestrer chez nous pendant deux mois, sans réagir ; - que nous devions remplir une attestation pour nous donner à nous-mêmes l'autorisation d'aller acheter une baguette de pain, sans réagir ; - qu’ils sont incapables d’assurer notre sécurité et celle de nos biens par manque de moyens et de personnels, mais qu’ils pouvaient faire survoler nos villes et nos campagnes par des drones et des hélicoptères pour traquer ceux qui refusaient d’être leur propre garde-chiourme, les résistants à la tyrannie imposée par les politiciens et les fonctionnaires ; - que les gendarmeries, les mairies et les commissariats étaient saturés par des appels de braves français qui dénonçaient leur voisin ; - qu’ils ont interdit la chloroquine, alors qu’elle soignait en quelques heures les atteintes pulmonaires de l’hiver dernier ; - qu’ils ont interdit de soigner les personnes âgées qu’ils ont isolées pour les laisser « crever » déshydratés, sur les excréments, sans le moindre soin et sans nourriture ; - que nous laissons aller nos enfants à l’école avec des masques, alors qu’il n’y a rien de plus dangereux pour leur santé et leur développement (voir ci-dessous « un chirurgien nous parle des masques ».

Etiquettes: dictature fonctionnaires français

Commentaires Intégrée

Intégrée

Copiez et collez ce code dans votre site ou votre blog.

Commentaires de la vidéo

to post comments.

Aucun commentaire n’a encore été posté pour cette vidéo

Vidéos récemment ajoutées